"Des centaines de milliers de migrants sont à nos portes,
et nos portes sont grandes ouvertes."


Marine Le Pen souhaite limiter le solde annuel à 10 000 migrants,
supprimer le droit du sol et durcir les conditions de naturalisation.
"Un réfugié politique, ce n'est pas quelqu'un
qui choisit de quitter son pays par confort."

"L'immigration ne se résume pas à la question des réfugiés (...)
L’intégration en France passe avant tout par la maîtrise de la langue
et la connaissance des valeurs de la République."


Emmanuel Macron souhaite faciliter l'obtention de visas "talents"
(chercheurs, étudiants, etc.) pour améliorer l'attractivité de la France
"Les Français doivent pouvoir bénéficier d'une monnaie nationale."

"Je souhaite changer cette Union européenne en une alliance des nations libres et souveraines."

Marine Le Pen souhaite sortir de la zone euro et renégocier tous les traités européens.
"L'Europe nous rend plus grands. L'Europe nous fait plus forts ! "

Emmanuel Macron défend une relance de l'Union Européenne, 
notamment
grâce à une coopération renforcée entre pays volontaires sur
des thèmes précis comme le renseignement ou la Défense, 
et la constitution d'un véritable gouvernement de la zone euro.
"On doit créer 40 000 places de prison et expulser les détenus étrangers
qui feront leur peine dans les pays d'origine."


"Il faut expulser les fichés S étrangers,
et déchoir de leur nationalité française les binationaux en lien avec le terrorisme."

La candidate du Front National veut appliquer la tolérance zéro,
rétablir les peines plancher et supprimer les remises de peine automatiques.
"Nous devons avoir une tolérance zéro à l'égard du terrorisme"
"La tolérance zéro, c'est 10 000 postes de policiers et de gendarmes en plus"

"Toute peine prononcée sera une peine excutée"

Emmanuel Macron propose la création de 15 000 places de prison supplémentaires.
"Il faut baisser de 10% l'impôt sur le revenu
sur les trois premières tranches"
 
"Nous augmenterons le salaire net de chacun,
en supprimant les cotisations chômage et maladie."

"Je propose de supprimer la taxe d'habitation pour
80% de nos concitoyens"
 
"Il faut réserver 50% du temps d'enseignement à l'école primaire
à l'apprentissage du français".

Marine Le Pen souhaite rétablir le port de l'uniforme et le collège unique sera supprimé.
"Je veux concentrer les moyens sur l'école primaire.
Dans les zones prioritaires, où les inégalités se concentrent,
je réduirai à 12 le nombre d'élèves par classe en CP et CE1."

Emmanuel Macron souhaite par ailleurs renforcer
et rendre plus attractives les filières professionnalisantes.
Marine Le Pen entend lutter contre le communautarisme
et inscrire dans la Constitution le principe :
« La République ne reconnaît aucune communauté. »

La laïcité doit être étendue à l'ensemble de l'espace public.
Aucun signe religieux (ex : le voile) ne sera admis.
"Je crois en la laïcité telle que définie par la loi de 1905.
C'est ce qui protège, ce qui permet de croire et de ne pas croire."

"La laïcité, c'est surtout le respect des lois de la République"
Marine Le PenEmmanuel Macron
  • .Immigration.

    En France, le solde migratoire (la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées en France et le nombre de personnes qui en sont sorties) était de 67 000 personnes en 2016, contre 112 000 en 2006. La France s’était engagée à recevoir 30 000 refugiés en 2016. Elle en a finalement accueilli 5 701.
  • .Europe.

    Un des clivages majeurs entre les deux candidats. Marine Le Pen voit l'Europe comme un frein et une menace économique ; Emmanuel Macron considère qu'elle est une chance et une force.
    L'Union Européenne est composée de 28 Etats. Parmi ces 28, 19 pays utilisent l'euro, la monnaie commune. L'Union Européenne est la première puissance commerciale mondiale.
  • .Justice - Sécurité.

    De la lutte contre le terrorisme à la question des prisons, les deux candidats se sont régulièrement exprimés sur les enjeux de sécurité et de justice. Avec des réponses très contrastées.
    En juillet 2016, on comptait 69 375 personnes emprisonnées en France.
    En 2015, 147 personnes ont été tuées dans un attentat en France.
  • .Impôts.

    Les allègements de cotisations et baisse des impôts ont pour but d'augmenter le pouvoir d'achat et donc relancer la consommation des ménages.
    L'Etat perçoit 32 % des impôts récoltés en France. La TVA est l'impôt le plus courant en France, il représente 50 % des revenus des impôts.
  • .Education.

    Dans les deux programmes, une grande partie est consacrée à l'enseignement en primaire.
    On compte plus de 12 millions d'enfants scolarisés en France, dont près de 7 millions dans l'enseignement primaire en 2015. Il y a 52 200 écoles primaires en France en 2015.
  • .Laïcité.

    Les deux candidats souhaitent renforcer et promouvoir la laïcité mais deux types de solutions s'affrontent.
    La loi de 1905 fixe le cadre de la laïcité en France, selon deux principes : la liberté de conscience et le principe de séparation de l'Eglise et de l'Etat. Selon la loi de 1905, l'Etat "ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte".